Les vans aménagés interdits à partir du 1er juillet 2022

Vous êtes sur un site satirique. Ne le prenez pas sérieusement. C'est une blague.

samedi 28 mai 2059 98628 Partages

Les vans aménagés interdits à partir du 1er juillet 2022

C’est une information qui nous vient du Ministère des Transports via une dépêche AFP ce midi, les vans aménagés seront interdits à la circulation à partir du 1er juillet 2022.

Les raisons invoqués par le Parlement qui étudiait ce texte de loi depuis plusieurs semaines serait principalement des installations artisanales mal faites provoquant des accidents à l’intérieur des véhicules. C’est en effet après que Kevin, 23 ans, ait bricolé son électricité lui même en regardant un tutoriel sur YouTube, qu’il se serait électrocuté avec sa prise allume cigare.

Une semaine plus tôt, c’est Jennifer qui brûlait vive dans son van après s’être approchée trop près de son réchaud fait maison. Son jogging en polyester se serait enflammé et tout le véhicule aurait pris feu.

Ces deux accidents ont alors conduit le gouvernement à prendre des mesures draconiennes pour protéger les vanlifers les plus dépourvus de cervelle.

« C’est dégueulasse! » commente Brian, «C’est toujours à cause de deux ou trois personnes qui font des conneries que les autres n’ont plus le droit de rien faire! C’est abusé cette nouvelle loi. J’allais enfin pouvoir mettre des hashtags vanlife sur toutes mes photos Instagram. C’est trop injuste! »

Sans nul doute, cette nouvelle mesure applicable à partir du 1er juillet n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre.

Vous êtes sur un site satirique. Ne le prenez pas sérieusement. C'est une blague.

loading Biewty

Populaire

  1. 1

    il faisait sa grosse commission dans les pots de fleur C'est à Cessieres ce mardi 3 mars qu'un jeune homme de 22ans fût surpris par la gendarmerie qui faisait sa ronde, il était entrain de se soulager dans les pots de fleur de son quartier. Un jeune sans antécédents bien connut du village le maire a déclaré qu'il ne souhaitait pas engager de procédure judiciaire