Grâce à ses pranks sur Internet, un Soissonnais va posséder sa propre rubrique dans une émission culte de la chaîne C8

Vous êtes sur un site satirique. Ne le prenez pas sérieusement. C'est une blague.

mardi 05 juillet 2059 92340 Partages

Grâce à ses pranks sur Internet, un Soissonnais va posséder sa propre rubrique dans une émission culte de la chaîne C8

C'est avec un grand étonnement que Quentin DELAHOCHE, un Soissonnais de 33 ans, a reçu ce Samedi 27 Novembre un coup de téléphone provenant de la production de l'émission TPMP : émission phare depuis plus de 10 ans sur la chaîne C8.

Community manager puis Directeur Conseil dans une agence digitale, Quentin a toujours adoré faire des pranks sur Internet en utilisant des applications mobiles sur son smartphone.

Le phénomène de prank, qui consiste à créer un canular en se "moquant" de quelqu'un, est une technique d'humour très répandue sur les réseaux sociaux.

Pour se faire, Quentin a décidé de se choisir comme cible afin d'animer sa page Facebook le soir pour interagir
avec sa communauté web.

Souvent lié à l'actualité, il adore parodier les émissions de télévision en mettant son visage sur la tête des animateurs ou les sportifs les plus célèbres.

De mieux en mieux référencé sur le moteur de recherche Google avec ses visuels, Quentin a été surpris de savoir à quel point des personnes ont cru qu'il avait vraiment participé à certaines émissions.

C'est d'ailleurs grâce à sa dernière farce, faisant croire qu'il était invité aux NRJ Musics Awards, que Quentin a été repéré par l'équipe de TPMP.

Des négociations seraient en cours pour qu'il puisse, en fin d'émission, posséder sa propre rubrique humoristique (format : 1 minute pour un démarrage en Janvier 2022).

L'objectif serait d'annoncer le programme qui suit l'émission TPMP avec un ton décalé et parodique pour conclure le direct.

Vous êtes sur un site satirique. Ne le prenez pas sérieusement. C'est une blague.

loading Biewty

Populaire

  1. 1

    il faisait sa grosse commission dans les pots de fleur C'est à Cessieres ce mardi 3 mars qu'un jeune homme de 22ans fût surpris par la gendarmerie qui faisait sa ronde, il était entrain de se soulager dans les pots de fleur de son quartier. Un jeune sans antécédents bien connut du village le maire a déclaré qu'il ne souhaitait pas engager de procédure judiciaire